Nos voix valent plus que le 49-3 : Tous mobilisé.e.s contre la Loi Travail

manif_7

Mobilisé.e.s depuis plus de deux mois, les lycéen.ne.s, étudiant.e.s, jeunes salarié.e.s et jeunes privé.e.s d’emploi réaffirment leur détermination pour obtenir le retrait de la Loi Travail.

Nous n’acceptons pas la régression sociale de la Loi Travail. A travers l’inversion de la hiérarchie des normes – l’accord d’entreprise primera sur l’accord de branche – la Loi Travail instaurera une concurrence généralisée entre salarié.e.s qui tirera les droits sociaux vers le bas. Inefficace pour faire reculer le chômage, cette politique d’emploi libérale aura pour seule conséquence de précariser le monde du travail.

Alors que la mobilisation se poursuit et que l’opinion publique continue de rejeter la Loi Travail, le gouvernement a fait le choix de la confiscation de la démocratie comme réponse en utilisant le 49-3. Nous refusons que cette loi qui ne nous promet que d’avantage de précarité nous soit imposée.

Pourtant, à travers les différentes formes de mobilisation, des manifestations aux occupations de place publiques avec Nuit Debout en passant les interpellations des parlementaires, les jeunes ont exprimé leur volonté de se réapproprier le débat démocratique

Face à cela, nous appelons les lycéen.ne.s, étudiant.e.s, jeunes salarié.e.s et jeunes privé.e.s d’emploi à rester mobilisés aux cotés des salarié.e.es lors des prochaines journées de mobilisation et le 14 juin en s’organisant dans les lycées, universités, quartiers et entreprises pour obtenir le retrait de Loi Travail et imposer nos contrepropositions.

Pour rythmer la mobilisation avec les salarié.e.s, nous appelons également les jeunes à participer aux initiatives proposées par les intersyndicales locales (rassemblement, manifestations, actions de blocage…).

Afin que les jeunes prennent la parole, s’expriment et  fassent entendre leurs contre-propositions à l’opposé de ce que propose le gouvernement, nous faisons le choix de la démocratie aux côtés des organisations syndicales en organisant sur tout le territoire une votation populaire dès les prochains jours.