L’Etat turc continue de massacrer impunément le peuple kurde !

OKKKK

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les massacres commis par l’Etat turc hier dans la ville kurde Cizre qui a causé la mort d’environ 60 personnes d’après les premières constations suite à l’opération militaire et policière menée dans le sous-sol d’un bâtiment. Les images sont monstrueuses, on y voit les photos de corps carbonisés prises par les soldats turcs qui circulent sur les réseaux sociaux.

L’Etat turc maintient depuis plusieurs mois plusieurs villes kurdes sous couvre-feu ou l’armée et la police turques mènent des opérations spéciales qui ont causé la mort de plusieurs centaines de victimes dont de nombreux enfants. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, le gouvernement d’Erdogan a lancé une guerre contre le peuple kurde et le massacre impunément sans que la communauté internationale n’interviennent. Pire encore, l’UE a décidé d’octroyer une aide de trois milliards d’euros aux autorités turques, en échange de leur engagement à mieux contrôler leurs frontières et à lutter contre les passeurs.

Le gouvernement d’Erdogan a engagé tous ses moyens pour mettre fin aux revendications du peuple Kurde, mais il veut aussi faire taire tous ceux qui les soutiennent. En janvier, des universitaires ont été interpellés après avoir signé une pétition réclamant l’arrêt des opérations menées par les forces de sécurité turques dans l’est du pays. L’« initiative des universitaire pour la paix » a été signée par plus de 1.200 intellectuels et dénonçait « le massacre délibéré et planifié en totale violation des lois turques et des traités internationaux signés par la Turquie ». Par ailleurs, deux journalistes du journal d’opposition Cumhuriyet, Can Dündar, rédacteur en chef, et Erdem Gül, son représentant à Ankara, demeurent incarcérés à Istanbul pour avoir démontrer que les services secrets turc transportaient des armes destinées à l’organisation islamistes Daesh.

Il est indéniable de dire que l’Etat turc s’engouffre de plus en plus dans un système fascisant. Nous demandons l’arrêt du soutien de l’UE et des américains qui taisent les actes génocidaires de l’Etat turc contre le peuple kurde, la censure de la presse, la répression policière, les atteintes aux libertés fondamentales au profit de leurs propres intérêts économiques et stratégiques.

DIDF demande l’arrêt immédiat des massacres, la levée des blocus et la fin des couvre-feux dans les villes kurdes visées par la répression et les dérives de l’État turc, dont Cizre, Sur et Silopi. Notre Fédération appelle toutes le forces démocratiques et progressistes à faire peser de leurs voix pour que les exigences de paix et de démocratie en Turquie soient entendues.

DIDF, DIDF-Jeunes