Appel à la manifestation

-

De Taksim à Paris,
Le fascisme continue de tuer, ensemble combattons-le
L’Unité des travailleurs – Solidarité des peuples

Depuis le 30 mai, la Turquie connait un formidable mouvement populaire revendiquant plus de libertés et de démocratie. Ce mouvement, dont la volonté gouvernementale de raser le parc Gezi à Taksim fut le catalyseur, s’est très rapidement propagé partout dans le pays. La dénonciation de la politique répressive, autoritaire et le recours systématique à des méthodes fascisantes du gouvernement islamo-conservateur d’AKP depuis une décennie ont été les éléments sur lesquels de nombreuses couches populaires se sont retrouvées. Il s’agit incontestablement d’un élan démocratique formidable que les peuples de Turquie n’avaient pas connu depuis des décennies. D’ailleurs, AKP, qui mène une politique ultralibérale, belliciste et autoritaire tout en instrumentalisant la religion, n’a pas hésité à recourir systématiquement à une répression inouïe face à ces aspirations démocratiques et légitimes des peuples. C’est ainsi qu’il porte la responsabilité de la mort de 4 personnes. Mais il y a eu aussi plusieurs milliers de blessés, dont plusieurs centaines très grièvement toujours hospitalisés dans un état extrêmement préoccupant, plusieurs milliers de manifestants arbitrairement

mis en garde à vue, des médecins ont été arrêtés afin qu’ils ne puissent pas soigner les blessés, ce qui ne se fait même pas en temps de guerre, des journaux et les chaines de télévision populaires ont été pris pour cibles avec des arrestations et des amendes très lourdes, etc. Bref, il s’agit bien des méthodes fascisantes qui rappellent des pages sinistres de l’histoire. La riposte et la solidarité internationale doivent être à la hauteur de ces enjeux.

C’est pourquoi DIDF, qui a participé à toutes les actions de solidarité et de sensibilisation de l’opinion publique française, appelle tout le monde à participer à la manifestation de solidarité avec les peuples en lutte de Turquie.

 

Manifestation ;
Samedi 22 juin
Place de la République, 14 h.