Solidarité avec le peuple de Turquie

3176190_3_2966_manifestation-contre-le-gouvernement-turque-de_bb5d323420e97d43575d9ff87588427b (1)

Solidarité avec le peuple de Turquie

Depuis une semaine, dans des dizaines de villes de Turquie le peuple revendique la démission du  gouvernement islamo-conservateur d’AKP.  La résistance qui a commencé par la vive opposition à la destruction du Parc Gezi (Gezi Parkı) à Taksim pour y construire un centre commercial s’est répandue rapidement dans tout le pays. Composées en grande partie par la jeunesse, les masses exprimées en millions se sont mobilisées jour et nuit dans les quatre coins de la Turquie.  Mais le problème a dépassé depuis longtemps la construction d’un centre commercial à la place du parc Gezi. Désormais les travailleurs, les intellectuels, les femmes et les jeunes mettent en avant leurs différentes revendications. Avec les décisions et les pratiques politiques mises en place, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui tente de diriger le pays comme un sultan, et le gouvernement du AKP ont perdu leur légitimité en particulier depuis les dernières années ; particulièrement ces derniers mois. Dans des dizaines de villes de Turquie, des centaines de milliers de travailleurs manifestent en scandant « ça suffit ! » à Erdogan et à ses acolytes qui n’ont cessé d’écraser toutes les règles et les lois démocratiques en essayant de mettre en place un régime de plus en plus autoritaire. Erdogan et son gouvernement répriment sévèrement les personnes qui utilisent leurs droits démocratiques les plus élémentaires en les comparants à des « prédateurs », à des « marginaux », et utilisent des tonnes de gaz toxique. Même si le gouvernement ne l’accepte pas, il est lui-même le principal en position marginale. Tous les segments de la population se rassemblent autour de leurs propres exigences et préparent le terrain pour une lutte commune. Le peuple de Turquie est aujourd’hui dans les rues contre les destructions, les pillages, les rentes, l’exploitation et les politiques bellicistes menées par AKP, et pour revendiquer la paix et la liberté. Le 5 juin, les syndicats du service public appelleront à la grève générale ; les syndicats des travailleurs participent aux manifestations à travers le pays et font un effort important pour renforcer cette lutte.

Vive la solidarité internationale !

À la suite des attaques violentes de la police aux manifestants à Taksim, une grande solidarité avec la Turquie s’est déclenchée à travers le monde entier, des actions de soutien au peuple de Turquie ont été organisées. En particulier dans les pays européens, notamment en Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Hollande, Angleterre, Suisse et Suède, les personnes issues de l’immigration de Turquie se sont mobilisées en scandant « c’est une journée de solidarité, une journée de lutte ».  Par la suite, dans des dizaines de villes se sont organisées des actions de solidarité avec le peuple en lutte. Ces actions de solidarité devront se poursuivre par la suite.

DIDF ( Demokratik İşçi Dernekleri Federasyonları) en tant qu’organisation présente dans les différents pays d’Europe et Day-Mer (Türk-Kürt Toplumu Dayanışma Merkezi) en tant qu’organisation présente en Angleterre, nous appelons tous les travailleurs originaires de Turquie, ainsi que les travailleurs de ces pays à organiser et à participer aux actions de soutien. Les travailleurs de Turquie ont besoin plus que jamais de ce soutien. Pour que levrai visage d’AKP soit révélé, pour la paix et la fraternité, pour que s’arrête la destruction de la nature et pour laisser aux générations suivantes une planète saine, participons tous ensemble aux actions de protestation contre le gouvernement.

Disons stop au racisme et au nationalisme !
La participation en masse et de toutes les couches, aux manifestations de soutien, est une volonté commune à tous. Cependant, ces derniers jours des milieux racistes, et nationalistes tentent de s’infiltrer aux manifestations et d’avoir un comportement provocateur. Les milieux chauvins nationalistes  en instrumentalisant des symboles nationaux tentent de diviser le mouvement. Nous appelons tous les travailleurs originaires de Turquie vivant en Europe, à s’opposer aux provocations et à ne pas laisser ces milieux récupérer le mouvement.

 

Vive la lutte des peuples de Turquie
Vive la solidarité internationale

 

DIDF – Demokratik İşçi Dernekleri Federasyonu
Fédération des Associations des travailleurs et des jeunes

 

Tract en français.pdf